top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAlain SUPPINI

COMMENT AMÉLIORER SA MÉMOIRE ?

LA SCIENCE NOUS RÉPOND.

Vous vous souvenez probablement où vous étiez lors de votre premier baiser, de votre réaction face aux résultats de votre premier examen, ou ce que vous faisiez lorsque les tours jumelles de New-York se sont effondrées.

Dès que nos souvenirs sont associés à des événements majeurs de la vie, ils sont comme gravés dans notre mémoire de manière définitive.

À l'inverse, on a parfois du mal à se souvenir durant la même journée de ce que l'on a mangé lors du déjeuner, où l'on a égaré les clés du bureau, ou de la couleur de la nouvelle voiture des voisins.

L'INSERM distingue 5 types de mémoire différents, interconnectés, impliquant des systèmes neuronaux distincts:


- La mémoire de travail (ou mémoire à court terme) est la mémoire du présent. Elle permet de manipuler et de retenir des informations pendant la réalisation d’une tâche ou d’une activité.

Cette mémoire est sollicitée en permanence: c’est elle qui permet par exemple de retenir un numéro de téléphone le temps de le noter, ou de retenir le début d’une phrase le temps de la terminer. Elle utilise une boucle de répétition mentale qui retient les informations entendues ou vues.

Elle fonctionne comme une mémoire tampon, ses informations pouvant être rapidement effacées ou stockées dans la mémoire à long terme.

- La mémoire sémantique est celle du langage et des connaissances sur le monde et sur soi. Elle se construit et se réorganise tout au long de notre vie, avec l’apprentissage et la mémorisation du sens des mots, des objets, des lieux, ou des personnes.

- La mémoire épisodique se constitue entre 3 et 5 ans. Elle est celle des moments personnellement vécus, celle qui nous permet de nous situer dans le temps et l’espace et de nous projeter dans le futur. Par exemple, raconter un souvenir de ses dernières vacances ou se projeter dans les prochaines font appel aux mêmes circuits cérébraux.

Progressivement, les détails précis de ces souvenirs se perdent tandis que les traits communs à différents événements vécus favorisent leur amalgame et deviennent progressivement des connaissances plus générales, tirées de leur contexte.

- La mémoire procédurale est la mémoire des automatismes. Elle permet de conduire, de marcher, de faire du vélo ou jouer de la musique sans avoir à réapprendre à chaque fois. Elle est effectuée de manière inconsciente et se consolide progressivement: par exemple on ne peut pas vraiment expliquer pourquoi on tient en équilibre sur des skis ou qu'on descend sans tomber.

- La mémoire perceptive permet, quant à elle, de retenir des images ou des bruits sans s’en rendre compte. C’est elle qui permet à une personne de rentrer chez elle par habitude, grâce à des repères visuels. Cette mémoire permet de se souvenir des visages, des voix, des lieux.

C'est l'imagerie fonctionnelle (TEP-Scan [1] et àl'IRMf [2]) qui a démontré qu'il n’existe pas UN centre de la mémoire dans le cerveau, mais différents systèmes de mémoire mettant en jeu des réseaux neuronaux distincts, répartis dans différentes zones du cerveau.

Améliorer notre mémoire, est-ce possible? Eh bien oui ! Et c'est les souris qui nous donnent la solution.


Une étude menée par une équipe de l'Université d'Édimbourg publié dans Nature [3] a exploré les processus biologiques qui conduisent à la création de nos souvenirs.

Nous l'avons vu, de nombreux processus interviennent dans cette création, mais l'un d'entre eux est particulièrement intéressant, il s'agit de la "mémoire flash": lorsque quelque chose de nouveau ou d'unique se produit au moment ou immédiatement après "l'encodage" de la mémoire, il se crée alors un mécanisme de stabilisation sélective des souvenirs.

Pour cette expérience, les chercheurs ont créé une petite arène dans laquelle des souris recherchaient une récompense alimentaire dans l'un des 23 puits de sable, dont l'emplacement variait chaque jour.

Lorsque l'on plaçait un élément environnemental nouveau dans l'arène, comme une boite avec des surfaces au sol inconnues des souris, l'encodage de la mémoire spatiale se prolongeait de 24h par rapport aux autres souris non soumises à la boite.

En clair, lorsque les souris sont exposées à une expérience nouvelle, immédiatement avant ou après l'expérience de souvenir demandée, leur capacité à stocker l'information est considérablement améliorée.

C'est ce qu'on appelle la mémoire flash, et comprendre ce petit concept peut vous aider à améliorer votre propre capacité à vous souvenir d'informations importantes.

Les études pharmacologiques menées parallèlement par l'équipe de chercheurs ont montré que la persistance des souvenirs sur le long terme était plus grande lorsqu'elle était associée à une libération de dopamine au même moment. Cela signifie que le petit shoot de dopamine libéré lors de l'élément de surprise - ici la nouvelle boite – représente l'élément clé de cette fameuse mémoire flash.

Alors, comment cela fonctionne-t-il chez l'homme?


Fondamentalement, lorsque nous sommes excités ou exposés à quelque chose de nouveau, notre cerveau libère cette dopamine et la transporte vers la zone de notre cerveau responsable de la formation de la mémoire. C'est cette petite poussée de dopamine qui va nous aider à former un souvenir, qui sera d'autant plus durable que la quantité de cette dopamine aura été importante.

La clé pour améliorer votre mémoire? La surprise!

Le professeur Richard GM Morris, promoteur de l'étude explique que "de petites surprises se produisent tout le temps de manière subtile, qui reflètent nos vies et nos intérêts personnels. D'une manière ou d'une autre, la nouveauté de la surprise crée un halo de meilleure mémoire pour tous les événements autrement insignifiants de la journée et que nous oublions habituellement."

"Nous savons depuis longtemps que la dopamine joue un rôle dans la formation de la mémoire, mais cette étude a démontré l'implication de l'hippocampe. Fait intéressant, cette partie du cerveau est également considérée comme le centre de nos émotions. Pensez à la façon dont les publicitaires et les lobbyistes essaient en permanence de créer un lien émotionnel avec le produit vendu, pour que le public ressente vraiment le message."

Tout est donc une question de dopamine au niveau de l'hippocampe!

Dès lors, comment utiliser cette petite découverte pour améliorer votre propre mémoire?

Ces quelques conseils vont vous permettre d'améliorer vos souvenirs, notamment lorsque vous souhaitez vous rappeler d'informations importantes:


- distrayez-vous! Vous pensez être plus productif en étant concentré de manière permanente sur votre travail, pourtant rien n'est moins vrai sur le long terme: ce que votre mémoire immédiate vous aura permis d'ingurgiter s'envolera aussi vite par la suite. Alors faites des pauses, buvez un thé, regardez une vidéo amusante, discutez avec vos proches, ou allez faire trois courses. Mais surtout arrêtez de croire au mythe du cerveau multitâche [4]!


- célébrez des petites victoires rapides! Faites une liste de petites tâches que vous pouvez facilement accomplir tout au long de la journée: la dopamine ainsi libérée à l'achèvement de chacune de ces tâches vous aidera à mieux mémoriser votre travail.


- faites des pauses physiques régulières! Utilisez une corde à sauter, montez votre escalier de bureau en courant, ou encore faites dix sauts avec écart à côté de votre bureau: en plus de la dopamine, vous libérerez également une petite dose apaisante d'endorphines.


- essayez de nouvelles expériences! Et là, laissez faire votre imagination. Il ne s'agit pas d'apprendre de nouvelles compétences, mais plutôt de créer de petites surprises sensorielles: passez votre main sur des matériaux différents, sortez lorsqu'il fait froid puis revenez à l'intérieur, allumez une bougie parfumée et changez régulièrement de senteur. Le but est de créer un changement dans votre environnement de travail, ce qui fonctionnera d'autant mieux que celui-ci est vieux et sclérosé.


"La mémoire est le temps présent du passé"


Alain SUPPINI

321 vues7 commentaires

Posts récents

Voir tout

7 Comments


Franca D'Alessandro
Franca D'Alessandro
Dec 08, 2022

J'ai été intéressée par tous les aspects concernant la mémoire. Il est vrai que tous les conseils donnés dans ce texte doivent nous aider à l'améliorer et à la renforcer.

Merci vraiment pour cet intéressant écrit, qui est à relire, pour se faire plaisir.

Like
Alain SUPPINI
Alain SUPPINI
Dec 08, 2022
Replying to

Merci Franca 🙏

Like

fleurbleuelune
fleurbleuelune
Dec 01, 2022

Superbe 👍 contenu toujours aussi instructif. La mémoire c’est ce qu’on perd avec le temps mais c’est aussi une mine de trésors. Merci Alain pour cet article qui est, comme les autres, très très intéressant. Bisous😘

Like
Alain SUPPINI
Alain SUPPINI
Dec 02, 2022
Replying to

Merci Fleurbleuelune 🙏

Like

Marilyne Lucchese
Marilyne Lucchese
Dec 01, 2022

Super article ! Distrayons nous, célébrons des petites victoires, faisons des pauses physiques régulières et essayons de nouvelles expériences ! Le programme est attrayant 🍀.

Merci Alain !


Like

fedorax
Dec 01, 2022

Merci pour ce nouveau post Alain

Like
Alain SUPPINI
Alain SUPPINI
Dec 01, 2022
Replying to

Merci 🙏

Like
bottom of page